Le site du Docteur André KAHIL

Gynécologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je peux  parler de mes possibles difficultés sexuelles liées au cancer et à ses traitements - Le site du Docteur André KAHIL - Docvadis

Je peux parler de mes possibles difficultés sexuelles liées au cancer et à ses traitements

La maladie et ses traitements peuvent avoir un impact sur la sexualité. Cela est différent chez l’homme et chez la femme.

Comment ma sexualité peut-elle être affectée par mon cancer ?

L’impact de la maladie sur la sexualité peut être envisagé à deux niveaux :

  • Au niveau physique ou fonctionnel, la fatigue ou les douleurs peuvent directement affecter votre désir et votre capacité à prendre et à donner du plaisir.

  • Au niveau psychologique, l’anxiété, voire la dépression peuvent diminuer votre libido.

La plupart du temps, ces effets sont temporaires.

Quel est l’impact des traitements sur ma sexualité ?

Les traitements du cancer provoquent fréquemment une fatigue qui peut diminuer votre libido. Des douleurs et divers effets secondaires indésirables peuvent aussi venir perturber votre désir.
En outre, certains traitements vont entraîner une perturbation de l’image du corps, de l’estime de soi et du sentiment de désirabilité : mutilation chirurgicale, perte des cheveux et de la pilosité en général, prise ou perte importante de poids…
Dans certains cas, les traitements peuvent altérer la fertilité. Chez les enfants, les adolescent(e)s ou les jeunes adultes, des mesures de préservation ou de conservation de sperme ou d’ovules devront être rapidement réalisées dans un centre spécialisé (CECOS), avant le début des traitements anticancéreux.
Les traitements auront des effets différents selon le sexe.

Chez la femme

Les chimiothérapies entraînent, en général, une grande fatigue.
Certaines peuvent être à l’origine de nausées et de vomissements, qui contribuent aussi à un désintérêt temporaire pour la sexualité.
Les chimiothérapies peuvent également provoquer des irritations, notamment de la muqueuse vaginale. Celle-ci devient enflammée, et cela peut rendre les rapports douloureux. Cette irritation peut favoriser le développement de mycoses, provoquant alors des écoulements vaginaux et des démangeaisons. Cet ensemble peut diminuer le désir.
Certains traitements du cancer (chimiothérapie, chirurgie, hormonothérapie) peuvent induire une ménopause, avec les possibles désagréments qui l’accompagnent.
Si vous avez dû arrêter un traitement hormonal substitutif, l’apparition d’une sécheresse vaginale gênant les rapports sexuels peut survenir. On peut vous aider à y remédier.
Certains traitements, dans les cancers gynécologiques ou digestifs, peuvent avoir entraîné des séquelles durables conduisant tant à une gêne fonctionnelle qu’à une atteinte de l’image du corps.
Il existe sans doute des solutions, parlez-en avec votre médecin.

Chez l’homme

Les traitements entraînent aussi une fatigue importante, qui peut diminuer le désir.
L’image du corps peut également être affectée par une intervention dans la zone génitale ou bien encore par une prise de poids et de forme d’allure féminine.
Les traitements du cancer de la prostate, chirurgie ou radiothérapie, se veulent de plus en plus conservateurs. Néanmoins, ils peuvent modifier, voire altérer, l’érection et le mode d’éjaculation. Des médicaments pour stimuler votre activité sexuelle peuvent vous être prescrits. Parlez-en avec votre médecin et votre partenaire.

Y a-t-il des contre-indications à la reprise de l’activité sexuelle ?

Immédiatement après une chirurgie, et tant que la cicatrisation n’est pas complète, il est parfois préférable de ne pas avoir de rapports sexuels. Le délai entre la chirurgie et la reprise de votre activité sexuelle dépendra du type d’intervention. Il vaut mieux demander à votre médecin son avis.

Je suis sous chimiothérapie, quandma sexualité va-t-elle redevenir normale ?

A la fin du traitement, les effets secondaires s’estomperont. Vous vous sentirez alors mieux physiquement et moralement. Vous observerez un regain de libido et de reprise de votre activité sexuelle.

La chirurgie mammaire modifie-t-elle le désir sexuel ?

A la suite de l’ablation d’un sein (mastectomie), il est normal qu’une femme éprouve le sentiment d’être mutilée et privée d’un élément important de séduction et de plaisir.
La qualité du dialogue et le soutien du partenaire seront des éléments importants pour en faire le deuil et s’adapter à la situation. Si tel n’est pas le cas, un soutien psycho-oncologique ou un groupe de parole ou une association pourront constituer des aides précieuses.
Ensuite, quel que soit votre âge, la reconstruction mammaire sera d’abord pour vous-même un moyen de retrouver une image corporelle satisfaisante. Les sensations physiques au niveau de ce sein reconstruit ne seront plus les mêmes, mais cela n’empêchera pas le plaisir sexuel.

Que puis-je faire en cas de douleurs ?

Si la douleur apparaît lors de vos rapports sexuels, cela peut être l’une des conséquences de votre maladie ou de votre traitement.
Chez l’homme, la chirurgie ou la radiothérapie peuvent causer une irritation de la prostate ou de l’urètre, rendant l’orgasme douloureux. En général, l’irritation disparaît en quelques mois.
Chez la femme, les douleurs sont souvent dues à une modification de la taille du vagin ou à une sécheresse vaginale. Votre médecin pourra vous recommander l’utilisation de lubrifiants vaginaux.
Si des traitements contre la douleur vous ont été prescrits, prenez-les avant vos rapports sexuels pour que la douleur ne soit plus un frein à votre désir.
Trouvez une position qui limite la pression sur les parties de votre corps douloureuses.
Enfin, gardez à l’esprit que la sexualité ne se limite pas aux relations avec pénétration qui serait seule source de plaisir : les caresses et les attouchements peuvent vous combler, vous et votre partenaire.

Si votre sexualité est affectée par la maladie et les traitements, il s’agit le plus souvent d’effets secondaires de caractère transitoire. Dans d’autres cas, il peut s’agir de séquelles plus durables. Vous devez pouvoir aborder librement le sujet avec votre médecin, pour qu’il vous propose des solutions.
Il est tout aussi important d’en parler avec votre partenaire pour identifier les difficultés, chercher ensemble les moyens de raviver le désir et de retrouver une vie sexuelle satisfaisante.

Cabinet médical du Docteur KAHIL

213 impasse du Veudey ,
B14, 2ème étage, 74130 BONNEVILLE, France

Contacts

Téléphone : 04 50 03 41 48

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Hôpital Général d'Anne MASSE

null ANNE MASSE, null ANNE MASSE, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles

    Ces maladies sont toujours d’actualité avec une nette recrudescence chez les personnes infectées par le VIH en raison des comportements à risque. L’immunodépression des patients les rend plus vulnérables, les IST (infections sexuellement transmissibles) sont plus sévères. Le meilleur moyen de s’en protéger passe par la prévention.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale