Le site du Docteur Agate TCHASSIM

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais passer une fibroscopie gastrique - Le site du Docteur Agate TCHASSIM - Docvadis

Je vais passer une fibroscopie gastrique

Une fibroscopie gastrique est un examen qui permet d’observer l’intérieur de votre système digestif jusqu'au début de l'intestin.

Qu’est-ce qu’une fibroscopie gastrique ?

C’est un examen qui permet à votre gastro-entérologue d’observer l’intérieur du système digestif jusqu'au début de l'intestin en introduisant un appareil souple (fibroscope/endoscope) muni d’un système optique. Lors de cet examen, votre médecin peut observer vos cordes vocales, puis votre œsophage, votre estomac, votre duodénum et la muqueuse qui les tapisse. Pratiquement, ce fibroscope est introduit par votre bouche (ou plus rarement par votre nez), puis il descend jusqu’à votre œsophage et votre estomac.

Parfois, de fines pinces sont introduites dans l'endoscope pour aller prélever un petit morceau de la muqueuse digestive (biopsie) et rechercher notamment la présence d'une bactérie impliquée dans des lésions de l'estomac, nommée Hélicobacter Pylori. Cette technique est indolore.

Comment me préparer avant l’examen ?

Vous devez être habituellement strictement à jeun (ni nourriture, ni boisson, ni tabac, ni chewing-gum) au moins 6 heures avant l’examen, sauf si la recommandation de votre gastro-entérologue est différente.
Si vous suivez un traitement ayant une influence sur la coagulation, pouvant "fluidifier" le sang, vous devez le signaler au gastro-entérologue et à l'anesthésiste, si votre examen est prévu sous anesthésie.
En cas d’anesthésie générale, une consultation pré-anesthésique est obligatoire. Elle permet au médecin de prendre connaissance de tous les éléments médicaux vous concernant, afin de réaliser l’anesthésie en toute sécurité. A cette occasion, le médecin vous informera des risques liés à l’anesthésie. Vous pourrez lui poser vos éventuelles questions.

Pendant l'examen, il faudra retirer vos lunettes et votre appareil dentaire si vous en portez.

Dans la plupart des cas, une tenue "jetable" vous sera fournie. Vous pourrez parfois rester habillé.

Comment l’examen se déroule-t-il ?

Il se déroule généralement dans une salle d’endoscopie selon deux situations possibles :

 

1. Si votre examen est réalisé sous anesthésie générale, vous serez admis à l'hôpital ou à la clinique, en ambulatoire. L'anesthésiste vous posera une perfusion pour vous endormir juste le temps de l'examen, c'est à dire une dizaine de minutes. Après l'anesthésie, vous resterez un moment dans une salle, le temps du réveil, et vous pourrez repartir ensuite, généralement au bout de deux heures environ.


2. S’il n’y a pas d’anesthésie, seule votre gorge peut être insensibilisée par un spray ou un gel en gargarisme.

L'examen se déroule ainsi  : vous êtes allongé sur le côté gauche, le médecin place un embout dans votre bouche pour guider la sonde et vous éviter de la serrer entre vos dents. Le fibroscope est alors introduit et il faut éviter d'avaler : vous laisserez donc couler votre salive à l'extérieur, dans une protection prévue à cet effet. Le médecin insuffle alors un peu d’air pour déplisser l'estomac, ce qui peut engendrer des renvois d'air.
Vous devez respirer lentement et calmement. L'examen sera terminé quand le médecin retirera l'appareil, et vous pourrez repartir ou être dirigé vers une salle de repos prévue à cet effet.

L’examen est-il douloureux ?

La pose de la perfusion, en cas d’anesthésie générale, est semblable à une prise de sang.
En l'absence d'anesthésie, l’introduction de l’appareil d’endoscopie n’est pas agréable mais l'examen est indolore dans la majorité des cas.

L’examen présente-t-il des risques ?

Les risques liés à l'anesthésie  générale sont abordés dans la consultation pré-anesthésique.
Une surveillance médicale est nécessaire jusqu’à ce que l’effet de l’anesthésie disparaisse.
Si votre gorge a été anesthésiée, vous devrez attendre au moins une heure avant d’absorber quoi que ce soit, afin d’éviter une « fausse route » (avaler de travers).
La gêne  la plus fréquente et sans risque est la sensation de ballonnement ou de douleurs légères.
Si ces symptômes persistent ou si d’autres symptômes apparaissent (douleur, fièvre, vomissements…), prévenez votre médecin, l’établissement ou le service qui a pratiqué cet examen.
Les complications graves sont tout à fait exceptionnelles. Votre médecin répondra à vos éventuelles interrogations.

Combien de temps dure-t-il ?

Il dure généralement moins de 10 minutes.

Où m’adresser pour passer cet examen ?

Votre médecin choisira l’établissement qui lui semble le mieux adapté à votre cas.

L'examen est réalisé par un gastro-entérologue.

Et les résultats ?

Généralement, les résultats vous seront communiqués immédiatement, oralement et sous forme d’un compte rendu, dont un double sera adressé à votre médecin.
Si vous avez subi une biopsie, le résultat de l’étude des tissus prélevés sera envoyé à votre médecin dans les jours qui suivent.

Rangez bien vos résultats, classez-les et n’oubliez pas de les apporter lors d’une prochaine consultation.

Cabinet du Docteur TCHASSIM

16 rue Henri Dunant ,
bat 17, 33310 Lormont, France

Contacts

Téléphone mobile : 0608105777
Téléphone : 0557803046
Fax : 0557803046

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • Mon enfant a un psoriasis

    Le psoriasis est une maladie chronique de la peau d’origine multifactorielle, fréquente, qui concerne environ 2 % des personnes en France, et ce à tous les âges. Les enfants peuvent être touchés par cette maladie, quelquefois au cours des premières années de leur vie.

    Lire la suite
  • J’ai une BPCO et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne souffrant de BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), l’anesthésiste doit évaluer la sévérité des troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et faciliter les suites post-opératoires.

    Lire la suite
  • Je comprends ce que sont les myélodysplasies ou syndromes myélodysplasiques

    La moelle osseuse produit les cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) à partir de cellules progénitrices (cellules mères). Les myélodysplasies ou syndromes myélodysplasiques sont des maladies de la moelle osseuse, caractérisées par la présence de cellules progénitrices anormales, ne permettant pas une production suffisante de globules rouges, de globules blancs ou de plaquettes.

    Lire la suite
  • J'ai un ulcère gastroduodénal

    L’ulcère gastroduodénal est une pathologie assez répandue, dont la fréquence diminue grâce aux traitements la plupart du temps efficaces. Sans traitement, il y a un risque de complications.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale