Le site du Docteur Adlain ZERDAB

Rhumatologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je sais installer correctement ma moustiquaire - Le site du Docteur Adlain ZERDAB - Docvadis

Je sais installer correctement ma moustiquaire

Les moustiquaires imprégnées d’insecticide vous protègent efficacement contre plusieurs maladies comme le paludisme, la leishmaniose ou la filariose qui sont transmises par des insectes vecteurs. Il est important de les utiliser correctement.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

La moustiquaire doit être suffisamment grande et adaptée à la taille du lit pour qu’elle puisse couvrir largement votre couchage et être bordée. Vous éviterez ainsi que votre corps ne la touche durant votre sommeil et soit exposé aux piqûres des insectes.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

Si votre moustiquaire est dotée d’une ouverture latérale, superposez les deux bords d’au moins 60 centimètres afin d’empêcher les insectes de pénétrer.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

Vous devez veiller à border soigneusement votre moustiquaire sous votre lit ou votre natte de façon à la maintenir toute la nuit loin de votre corps.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

Choisissez une moustiquaire à imprégnation durable dont l’imprégnation d’insecticide résiste au temps et aux lavages. Sinon, traitez-la en la trempant ou en la vaporisant d’insecticide au moins une fois par an ou après trois lavages. Des kits d’imprégnation ou des sprays sont disponibles dans les pharmacies. Evitez les lavages trop agressifs, avec de l’eau de javel, du chlore ou à une température supérieure à 40°.

Si vous êtes amené à laver votre moustiquaire, ne le faites pas dans une rivière ou un lac et jetez l’eau de lavage dans les toilettes ou sur le sol, à l’écart des maisons et des animaux domestiques.

Cabinet Medical

30 Rue des Electriciens ,
Atrium Batiment A, 13012 Marseille, France

Contacts

Téléphone : 04 91 34 42 00

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Randonnée en haute montagne : ce que je dois savoir

    Les expéditions au-dessus de 2500 mètres d’altitude vous exposent au mal aigu des montagnes, une pathologie liée aux baisses de pression atmosphérique et d’oxygène disponible en altitude. La règle à respecter est « ne pas monter trop vite, trop haut ».

    Lire la suite
  • Je vais être exposé au grand froid : que dois-je savoir ?

    Haute altitude, excursion en région polaire ou vague de froid inhabituelle, une exposition prolongée à des températures négatives entraîne deux principaux risques pour la santé : les gelures et l’hypothermie. Une bonne préparation et une prise en charge rapide en cas de problème permettent de réduire efficacement ces risques.

    Lire la suite
  • En voyage, je me protège des piqûres de moustiques

    De nombreuses maladies peuvent être transmises par des moustiques lors d’un séjour dans un pays étranger ou dans les départements et territoires français d’outre-mer. La lutte contre les moustiques est le meilleur moyen de prévention même s’il existe aussi des médicaments préventifs contre le paludisme et des vaccins contre la fièvre jaune ou l’encéphalite japonaise.

    Lire la suite
  • Je découvre les conseils aux voyageurs du ministère des affaires étrangères

    La page du site du ministère des Affaires étrangères, « Conseils aux voyageurs » s’adresse à tous les voyageurs et expatriés qui séjournent dans une zone à risque. Des informations sur les conditions sanitaires sont indiquées dans la rubrique santé des fiches pays du site. Informations sur : Conseils par pays = > votre destination = > onglet santé.

    Lire la suite
  • En voyage : je me méfie des animaux venimeux

    Les serpents et les scorpions sont à l’origine de la plupart des piqûres venimeuses mortelles dans les pays tropicaux. D’autres animaux sur terre et dans la mer sont également venimeux : des araignées, des hyménoptères comme les guêpes ou les abeilles, mais aussi des poissons ou des mollusques.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale