Le site du Professeur Abdelhamid BENTOUNES

Cardiologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
En cas de malaise vagal, que dois je faire ? - Le site du Professeur Abdelhamid BENTOUNES - Docvadis

En cas de malaise vagal, que dois je faire ?

Un malaise vagal correspond à un ralentissement excessif du rythme cardiaque. Ce ralentissement provoque souvent une chute de la tension artérielle pouvant se traduire par différents symptômes (malaise, sueurs, pâleur) jusqu’à la perte de connaissance.

Qu'est-ce qu'un malaise vagal ?

Un malaise vagal, encore appelé syncope vaso-vagale, est lié à une hyperstimulation du nerf vagal (ou nerf vague), qui provoque un ralentissement excessif du coeur (bradycardie). Ce ralentissement s'accompagne d'une chute de tension artérielle se traduisant par différents symptômes (malaise, sueurs, pâleur) pouvant aller jusqu'à la perte de connaissance.

Qu'est-ce qui peut provoquer un malaise vagal ?

Généralement, un malaise vagal se produit dans une atmosphère confinée, sous l'effet de la chaleur, d'un stress important, d'une phobie (vue du sang, d'une aiguille, de la foule...) ou d'une douleur violente.
Il peut également survenir en cas d'hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang) ou, au contraire, en cas de repas trop riche. La grossesse et la station debout prolongée sont également des circonstances favorisant la survenue d'un malaise vagal. Chez certaines personnes, il peut arriver de façon inopinée et répétée.

Comment reconnaître un malaise vagal ?

Le diagnostic est généralement facile à faire, compte tenu des circonstances de survenue du malaise (causes évoquées dans le paragraphe précédent).
Dans certains cas plus complexes, il pourra vous être demandé de faire un test à l'hôpital : le test d'inclinaison, ou tilt-test, réalisé sur une table basculante.

Puis-je en prévoir la survenue ?

Généralement, oui. Vous sentez normalement venir le malaise. Il est souvent précédé de bâillements, de bourdonnement d'oreille, de pâleur, de nausées, de flou visuel, de sueurs... Vous avez alors le temps de vous asseoir pour éviter la chute.

Y a-t-il toujours perte de connaissance ?

Non. La perte de connaissance peut survenir après les symptômes annonciateurs, mais elle n'est pas systématique.

Est-ce grave ?

Non. En soi, un malaise vagal n'est pas grave. S'il y a perte de connaissance, celle-ci ne dure généralement que quelques secondes.

En cas de malaise vagal, que faut-il faire ?

Le plus souvent, le malaise passe tout seul. Néanmoins, lorsque vous ressentez les premiers symptômes, essayez de vous asseoir ou de vous allonger jambes surélevées (en les appuyant contre un mur ou sur une chaise), tête en bas afin de permettre au sang de mieux perfuser votre cerveau. Vous pouvez également vous asperger le visage avec de l'eau.
Si vous assistez à une perte de connaissance, vous devez placer la personne inconsciente en position latérale de sécurité (PLS). Ne tentez pas de la relever.

Position latérale de sécurité en cas de perte de connaissance de l'individu.Position latérale de sécurité en cas de perte de connaissance de l'individu.

Puis-je éviter les récidives ?

Oui. Il est recommandé de respecter un temps de sommeil suffisant, de manger à heures fixes et de ne pas faire de repas trop copieux.
Identifiez et évitez les circonstances favorisant ou déclenchant ce type de malaise (air confiné, stress...).
En cas de récidives fréquentes, un traitement pourra vous être proposé par votre médecin.
Enfin, vous pouvez porter des bas ou des chaussettes de contention.

Si le malaise vagal est en règle générale banal, il est toutefois recommandé d'appeler les secours (18 ou 15 d'un poste fixe, 112 d'un téléphone portable) pour une personne diabétique ou cardiaque, pour une personne âgée ou si le malaise semble durer plus de quelques minutes.
Ne pas tenter de relever une personne qui fait un malaise.

CLINIQUE CARDIOLOGIQUE KORIAN PARC DE GASVILLE


Cardiologie, ROUTE DEPARTEMENTAL 136 , 28300 GASVILLE OISEME, France

Contacts

Téléphone mobile : 06 26 26 02 73
Téléphone : 02 37 33 41 85
Fax : 02 37 33 41 99

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais les conséquences de l'excès de cholestérol

    L’excès de cholestérol augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Réduire le niveau du mauvais cholestérol dans le sang permet de diminuer le risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

    Lire la suite
  • Hypertension artérielle et personne âgée

    Le traitement de l’hypertension artérielle, passé un certain âge, repose sur le maintien d’une activité physique et, le plus souvent, sur un traitement médicamenteux.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite
  • Comment repérer les signes d’une véritable urgence neurologique ?

    Certains signes neurologiques sont l'expression d'une urgence, d'autres sont des signes d'alerte : il s'est passé quelque chose… Vous pouvez réagir vous-même ou rendre service à un de vos proches si vous reconnaissez ces symptômes.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale