Le site du Docteur A. MIHOUBI

Pneumologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Bilan avant traitement d'un cancer du poumon : je comprends les examens que je vais passer - Le site du Docteur A. MIHOUBI - Docvadis

Bilan avant traitement d'un cancer du poumon : je comprends les examens que je vais passer

Une série d’examens est nécessaire pour définir et évaluer le stade d'évolution d’un cancer du poumon. L'objectif est de déterminer le traitement le mieux adapté à votre cas : on parle de bilan pré-thérapeutique.

A quoi sert le bilan pré-thérapeutique ?

Après le diagnostic de cancer du poumon, ou en cas de forte suspicion lorsque le diagnostic n’est pas encore établi de façon formelle, les médecins réalisent un « bilan » c’est à dire des examens dont l’objectif est triple :

  • Evaluer l’étendue de la tumeur dans le thorax. Les examens pratiqués sont principalement la fibroscopie bronchique ou le scanner.

  • Vérifier s’il existe des métastases décelables. Les examens utilisent surtout le scanner, la résonance magnétique nucléaire (IRM) du cerveau, ou le PET-scanner.

  • Lorsqu’une opération chirurgicale thoracique est envisagée, vérifier si votre cœur et vos poumons peuvent la supporter. Les examens pratiqués sont principalement l’épreuve fonctionnelle respiratoire (EFR), l’électrocardiogramme (ECG), parfois l’échographie cardiaque ou la scintigraphie pulmonaire.

D’autres examens peuvent être demandés en fonction des caractéristiques de chaque patient.

Enfin, le bilan pré-thérapeutique peut permettre de prélever et d'analyser un morceau de la tumeur (biopsie), pour affirmer de manière formelle le diagnostic de cancer et préciser son type histologique. L’analyse permet notamment de définir s’il s’agit d’un cancer « à petites cellules » (environ 15 % des cancers du poumon) ou « non à petites cellules ».
Les biopsies sont obtenues le plus souvent lors d’une fibroscopie, parfois sous scanner ou échographie. Dans de rares cas, le diagnostic histologique formel n’est obtenu que lors d’une opération chirurgicale.

Comment se déroulera ma fibroscopie ?

La fibroscopie permet d’explorer vos bronches et de réaliser des prélèvements de tissu (biopsies). Elle est réalisée généralement sous anesthésie locale obtenue grâce à la vaporisationd'un spray à base de xylocaïne dans le nez et le fond de la gorge. Dans certains cas, elle peut être pratiquée sous anesthésie générale.

Il ne faut ni boire ni manger durant les quatre heures qui précèdent l’examen.

Le fibroscope est introduit par une narine, traverse le pharynx et le larynx, puis atteint la trachée et les bronches. L’examen dure quelques minutes, n’est pas douloureux mais peut être désagréable, notamment en raison de la toux qu’il peut provoquer. L'anesthésie locale du nez et de la gorge peuvent aussi donner une sensation de gonflement désagréable qui disparaît ensuite. Un peu de fièvre et du sang dans les crachats au cours des heures qui suivent l’examen sont banals et sans gravité.

Pourquoi dois-je effectuer un scanner thoracique ?

Le scanner ou tomodensitométrie (TDM) est un examen très performant pour explorer les poumons et les tissus qui les entourent et apprécier l’étendue de la tumeur. Le médecin peut également vous prescrire une TDM d’autres organes, comme le cerveau, les os ou l’abdomen.

L’examen ne nécessite pas d’être à jeun. Une injection de produit de contraste iodé est souvent pratiquée pour améliorer la qualité des images.

A quoi sert le PET-scan ?

Cet examen consiste en une injection intraveineuse de sucre (glucose) radioactif, suivie d’un scanner spécial permettant de localiser les endroits du corps où se fixe le glucose. Lorsque la fixation sur des lésions est anormalement élevée, cela suggère qu’elles sont cancéreuses. Ainsi, le PET-scan est utilisé pour détecter des métastases dans tout le corps sauf dans le cerveau. Néanmoins, certaines lésions bénignes (non cancéreuses) peuvent aussi fixer le glucose de façon anormale.

Cet examen nécessite d'être à jeun. Vous ne devez pas manger durant les six heures précédentes, mais vous pouvez boire de l'eau.

A quoi sert l’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) ?

Cet examen permet de déterminer votre capacité respiratoire en soufflant dans des appareils.

Il est effectué avant une chirurgie pulmonaire et a pour objectif de prédire votre capacité pulmonaire après l’ablation d’une partie ou de la totalité d’un poumon.

Des prises de sang sont aussi réalisées pour analyser les "gaz du sang", c'est-à-dire mesurer la quantité d’oxygène et de gaz carbonique dans votre sang.

D’autres tests (test de marche, épreuve d'effort…) peuvent être effectués en fonction de chaque cas, à la demande du chirurgien, du pneumologue ou de l’anesthésiste.

 

Les résultats du bilan pré-thérapeutique sont analysés par au moins trois médecins de spécialités différentes en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). La stratégie thérapeutique sera alors définie pour un patient donné en fonction de cette analyse. Ainsi, le bilan pré-thérapeutique permet la définition du traitement qui vous sera le plus bénéfique.

CABINET DE PNEUMO-ALLERGOLOGIE


Pneumo-allergologie, 58 Rue André-chenier , 80000 AMIENS, France

Contacts

Téléphone mobile : 06 69 56 90 90
Téléphone : 03 22 70 04 04

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Polyclinique de Picardie

49 Rue Alexandre Dumas , 80090 AMIENS, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale