Le site du Docteur Abdallah CHERKAOUI

Cardiologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je m'informe sur l'échocardiographie de stress - Le site du Docteur Abdallah CHERKAOUI - Docvadis

Je m'informe sur l'échocardiographie de stress

L'échocardiographie de stress permet d’évaluer si les artères du cœur irriguent correctement le muscle cardiaque, y compris lors d’une accélération rapide de la fréquence cardiaque appelée « stress ». Elle consiste à visualiser et analyser les modifications de la contraction du cœur lors d'un stress correspondant à une situation d'effort physique réelle ou reproduite via l'injection de certains médicaments.

Pourquoi me propose-t-on une échographie de stress ?

Votre médecin vous a prescrit une échocardiographie de stress afin de vérifier l’état de votre réseau d'artères (coronaires) qui apportent nutriments et oxygène au muscle cardiaque.

En effet, une ou plusieurs de vos artères coronaires peuvent être "encrassées" par la présence de plaques d'athéromes, constituées en partie par un excédent de mauvais cholestérol. Ces plaques réduisent le calibre de vos artères et le sang passe donc plus difficilement. Cela peut toutefois suffire à assurer le bon fonctionnement de votre cœur au repos.

En revanche, lorsque le besoin en oxygène est plus important, au cours d'un effort par exemple, les artères coronaires encrassées peuvent ne plus permettre un approvisionnement suffisant en sang du muscle cardiaque. Cela se traduit par une contraction anormale du muscle cardiaque.

En quoi consiste l’examen ?

L'échocardiographie de stress est un examen utilisé pour étudier la contraction de votre cœur :

  • soit au cours d'un effort : échocardiographie réalisée pendant un effort de pédalage sur vélo,

  • soit sous perfusion d'un médicament : la dobutamine, visant à reproduire artificiellement les conditions d'effort en augmentant la fréquence cardiaque progressivement. Cette dernière méthode est d'autant plus utile en cas de problèmes articulaires : arthrose de hanche ou du genou.

C’est un examen de dépistage ou de surveillance d’une maladie coronarienne qui peut aussi mettre en lumière d’éventuelles anomalies du fonctionnement des valves cardiaques à l’effort. Il permet au cardiologue de choisir le traitement le mieux adapté à votre situation.

Quandcet examen est il prescrit ?

Cet examen pourra vous être prescrit si vous avez signalé au médecin des douleurs au niveau de la poitrine, ou si vous avez de nombreux facteurs de risques cardiovasculaires ou un problème coronarien antérieur (infarctus du myocarde), ou suite à une intervention avec pose de stent (angioplastie) voire d’un pontage.

Comment se déroule une échocardiographie de stress ?

L'échocardiographie est un examen qui se réalise à l'hôpital ou en clinique avec une équipe médicale, et dure environ 45 minutes.

Il se déroule en 3 étapes :

  • La première partie de l’examen est identique à une échocardiographie cardiaque standard. Vous vous déshabillez jusqu'à la taille et vous enlevez vos prothèses dentaires amovibles.
    Des électrodes autocollantes sont placées sur votre poitrine et reliées à un électrocardiogramme (ECG) pour surveiller votre rythme cardiaque. Votre pression artérielle et votre respiration sont également contrôlées régulièrement au cours du test. Une perfusion est placée dans une veine de votre bras. Vous êtes allongé(e) sur un lit d’examen sur le côté. Le médecin place délicatement la sonde à ultrasons et le gel incolore sur la peau de votre thorax. Il déplace l'extrémité de la sonde et peut ainsi examiner le cœur sous différents angles et enregistrer des images de votre cœur au repos.

  • La deuxième partie de l’examen est consacrée à l’effort pour mettre votre cœur en situation de « stress ».
    Lors d’une reproduction des conditions d'effort, la dobutamine est injectée progressivement par perfusion ce qui fait que la fréquence cardiaque et la force de contraction du cœur augmentent par palier (par étape, progressivement). Vous restez en position allongée sur le côté et le médecin enregistre les images de contraction de votre cœur à différentes fréquences du cœur.

    En cas d’effort physique sur le vélo, l'exercice est de plus en plus intense. Le médecin va vous encourager pour atteindre un certain niveau d’effort, et là encore il enregistre les images de contraction de votre cœur à différentes fréquences du cœur.

  • La troisième partie correspond à l’étape de récupération (retour au calme). Le médecin suit les modifications de contraction de votre cœur pendant la phase de retour au calme qui se déclenche par arrêt de l'activité physique (effort) ou l’arrêt de la perfusion de dobutamine.

Votre rythme cardiaque, l’électrocardiogramme et votre pression artérielle seront contrôlés jusqu’à récupération complète. Cela peut prendre plusieurs minutes.

Quelles précautions dois-je prendre avant l'examen ?

  • Votre médecin vous informera sur la nécessité de ne pas prendre certains médicaments au moins 24 heures avant le test. Il s’agit de médicaments appelés bêtabloquants et antagonistes calciques. En cas de doute, n’hésitez pas à téléphoner à votre cardiologue ou à son secrétariat.

  • Vous devez continuer les autres médicaments comme d'habitude.

  • Pour une échographie d'effort avec activité de pédalage : vous pouvez manger et boire normalement. Pensez à prendre une tenue confortable pour le pédalage (bas de survêtement, baskets).

  • Dans le cas d'une échographie à la dobutamine : vous ne devez pas manger dans les deux heures qui précèdent l'examen mais vous pouvez boire normalement.

  • Pensez à informer le médecin si vous avez des allergies, de l’asthme, un glaucome ou des problèmes prostatiques qui contre-indiqueraient l’administration de certains médicaments en fin de test.
    Signalez toute éventuelle douleur thoracique récente car elle pourrait représenter une contre-indication à la réalisationde cet examen.

Cet examen est il douloureux ?

Cet examen est indolore. Néanmoins, pendant l'examen vous pouvez ressentir une sensation désagréable de palpitations (accélération du cœur) et/ou des picotements cutanés en particulier au niveau du cuir chevelu. Ce sont des signes bénins.
Une douleur thoracique peut se produire de manière rare à l'accélération de votre cœur. Il faut le signaler au médecin qui arrêtera l'examen. En effet, cet évènement signifie que le test est positif, c'est-à-dire qu'il y a un problème au niveau des artères de votre cœur (coronaires).

Ces situations cèdent rapidement avec l’interruption de l’examen ou un traitement adapté.

Dans tous les cas, vous devez toujours signaler au médecin toute sensation inhabituelle désagréable : malaise, palpitations, douleur thoracique, essoufflement, sensations de sueurs ou d'angoisse.

Y a-t-il des précautions à prendre après l'examen ?

Vous pouvez reprendre vos activités habituelles.
En cas d'échocardiographie à la dobutamine, le médecin vous demandera de rester tranquille une vingtaine de minutes, afin de s’assurer que les effets du médicament aient disparu.

Cet examen présente-t-il des risques ?

Cet examen d’imagerie médicale à base d’ultrasons produit des images, est parfaitement indolore et n’utilise pas de radioactivité.

Les complications sont exceptionnelles. Il peut se produire :

  • Une baisse de la pression artérielle, surveillée attentivement pendant l'examen.

  • Une accélération anormale de votre rythme cardiaque appelée arythmie. Si cette dernière est grave (situation exceptionnelle), tous les moyens de réanimation sont à disposition pour la traiter donc réaliser cet examen en toute sécurité.

L'échocardiographie de stress est un excellent examen pour évaluer l’état des artères du cœur. Avant l'examen, pensez à informer le médecin si vous avez des allergies, de l’asthme, un glaucome ou des problèmes prostatiques et signalez toute éventuelle douleur thoracique récente.

Coulanges sur yonne


Cabinet de de cardiolgie, 12 Place de L Hôtel de ville, 89480 Coulanges-sur-Yonne, France

Contacts

Téléphone : 03 86 321811

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale