Centre de Coordination en Cancérologie Guillaume
Surveillance post-cancer : Prostate - Centre de Coordination en Cancérologie Guillaume - Docvadis

Surveillance post-cancer : Prostate

Cet article définit la récidive biologique après chaque modalité thérapeutique, selon le référentiel régional.

En cas d'absention

• Dosage du PSA tous les 6 mois pendant 5 ans puis une fois par an pendant 10 à 15 ans

En cas de prostatectomie

• Premier dosage du PSA dans les 3 mois, puis tous les 6 mois pendant 3 à 5 ans puis tous les ans si le PSA reste indétectable

En cas de radiothérapie

• Dosage du PSA tous les 6 mois pendant 3 à 5 ans puis tous les ans

• Pas de valeur de seuil de nadir : nadir après 2 ans (5 ans si curiethérapie)

• Un suivi annuel minimum par un spécialiste en radiothérapie pendant 5 ans est obligatoire

EN CAS de curiethérapie

 • Risque de rebond du PSA pendant 2 à 3 ans

• En moyenne jusqu’à 5 à 6 ans pour obtenir le nadir

• Dosage PSA tous les 6 mois

EN CAS d'ultrasons focalisés de haute intensité

• Dosage du PSA à 3 mois puis tous les 6 mois

• Récidive : nadir + 1,2 ng/ml biopsies recommandées

EN CAS de surveillance active

• Dosage du PSA tous les 3 à 6 mois + toucher rectal.

• Biopsies systématiques de prostate au minimum une fois par an pendant 3 ans

 

Pour plus d'information, consultez le référentiel régional en cliquant ici.

 

 

3C Guillaume

20 Avenue Capitaine Georges Guynemer, 14000 Caen, France

Contacts

Téléphone : 02 31 78 59 89

Documents similaires

  • Surveillance post-cancer : Côlon

    Les récidives du cancer du côlon sont principalement métastatiques et surviennent dans environ 80% des cas durant les 3 premières années qui suivent le traitement curatif. Environ 25% des récidives sont accessibles à un traitement à visée curative.

    Lire la suite
  • Surveillance post-cancer : Poumon

    Le patient doit bénéficier d’une surveillance du fait des risques de rechute et du taux de second cancer. Dans le but d’augmenter la survie, l’objectif des consultations et des examens est de diagnostiquer un second cancer ou une rechute accessible à un traitement performant.

    Lire la suite
  • Surveillance post-cancer : Sein

    Une surveillance en milieu oncologique est souhaitable 1 fois par an les 5 premières années, en alternance avec le suivi effectué par le médecin traitant et le gynécologue de la patiente.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale