aller au contenu
Vous êtes ici :  Accueil  > Mon guide médical  > Les traitements

Mon guide médical

Les traitements

Je m'informe sur les traitements de l'hyperthyroïdie

Je m'informe sur les traitements de l'hyperthyroïdie

Les antithyroïdiens permettent de bloquer la production excessive des hormones thyroïdiennes en cas d’hyperthyroïdie. Leur but est de ralentir l’activité de la thyroïde.


Quels sont les médicaments utilisés pour traiter l'hyperthyroïdie ?

Le traitement (d'une durée de 1 à 2 ans) vise en priorité à normaliser le fonctionnement de la thyroïde au plus vite, afin de vous soulager et d'éviter toute complication. Les médicaments indiqués pour cela sont les antithyroïdiens de synthèse, qui bloquent la fabrication des hormones thyroïdiennes et rétablissent un niveau normal d'hormones après six semaines à trois mois de traitement. Au début du traitement, votre médecin peut vous prescrire en plus un médicament pour lutter contre les effets de l'hyperthyroïdie (palpitations, tremblements, troubles du sommeil...).

Quel est le risque d'effets indésirables ?

Le traitement peut entraîner des manifestations de type allergique, telles que démangeaisons, éruptions, douleurs aux articulations, surtout dans les deux premiers mois. Dans ces cas, contactez rapidement votre médecin.
Parfois, le médicament peut être à l'origine d'une diminution des globules blancs dans le sang, aussi appelée neutropénie. C'est pourquoi une surveillance régulière de la formule sanguine (prise de sang) doit être réalisée. Plus rarement, elle peut se traduire par de la fièvre et une angine, qui doivent vous amener à contacter un médecin en urgence.

Comment surveiller l'efficacité de mon traitement ?

Le contrôle de l'efficacité du traitement se fait sur l'évolution des signes, en particulier le pouls et le poids, qui s'améliorent en quelques jours à quelques semaines. Par contre, la fatigue peut persister un peu plus longtemps.
Les dosages hormonaux, au moyen de prises de sang, permettent de s'assurer de la baisse des taux d'hormones thyroïdiennes. Enfin, une surveillance de la numération sanguine, également par prise de sang, est indispensable en raison du risque de diminution des globules blancs.
Si vous êtes enceinte ou susceptible de l'être, les antithyroïdiens de synthèse sont à prendre sous surveillance médicale stricte. Informez-en votre gynéco-obstétricien ou l'équipe de la maternité.
L'allaitement est à éviter en raison du passage du médicament dans le lait maternel. La poursuite éventuelle de l'allaitement est à discuter avec votre médecin.

Quels sont les autres traitements possibles de l'hyperthyroïdie ?

Selon la cause et l'évolution de l'hyperthyroïdie, on peut avoir recours à l'iode radioactif ou à l'ablation chirurgicale (totale ou partielle) de la glande thyroïde. L'iode radioactif permet de détruire les cellules de la thyroïde, de façon à ce qu'elle produise moins d'hormones.
Ce traitement est contre-indiqué durant la grossesse. Un test de grossesse est fait systématiquement.

Si vous souffrez d'hyperthyroïdie, votre organisme consomme beaucoup d'énergie. Parallèlement aux médicaments que vous prenez, le repos et la détente vous feront le plus grand bien. Apprenez à gérer votre stress, fuyez les situations stressantes, mais ne refusez pas le soutien offert par votre entourage !
Respectez la prescription de votre médecin et n'interrompez pas le traitement sans son avis.

Document conçu et validé par :  
le Comité scientifique  Endocrinologie  de docvadis

Date de publication :   10/01/11
Date de modification :  26/06/13
 
 

Carte de visite

Docteur sylvie pecheur

Endocrinologie
Conventionné  Secteur 2

Mon cursus


Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale